/Cars Listings/1965 Ferrari 330 - GT 2+2 - S2/

1965 Ferrari 330 - GT 2+2 - S2

Cl
Classified Add

Eleven Cars

Direct Sale

direct € 295,000

Description

En 1960, Ferrari adopte pour la première fois une GT avec quatre places : la 250 GT 2+2. La réussite commerciale de cette formule avec 1 000 exemplaires écoulés conforte Maranello dans ce choix. Malgré les critiques des puristes cette formule 2+2 a séduit les pères de familles qui ne peuvent rouler assez souvent avec leur voiture de sport le week-end par manque de place pour les enfants.

Le partenariat avec Pininfarina s'intensifiant sur les Ferrari, la 250 GT 2+2 était dessinée avec talent par le designer italien qui avait réussi à concilier un design sportif et élancé tout en préservant un habitacle à quatre places. Sous le capot avant, le V12 Ferrari sonnait la charge. La Ferrari 330 GT 2+2 avait été initiée par le Commendatore lui-même au cours de l'hiver 1960-61 avec une auto sur mesure : sur un châssis de 250 GT 2+2 il avait fait greffer le moteur V12 4 litres (le 400 SA) qui était déjà sous les capots des Ferrari 400 Superamerica (2257 SA). En 1963, la gamme 2+2 évolue donc sensiblement avec la rare version America, sorte de 250 GT 2+2 avec un moteur 400 SA. Lors de la conférence de presse annuelle Ferrari à Maranello, le 11 janvier 1964, Ferrari dévoile sa nouvelle 2+2, la 330 GT.

Pininfarina a remis ses crayons sur la planche à dessin pour la Ferrari 330 GT 2+2. Finalement, le profil de l'auto reste très similaire à sa devancière. Ce sont surtout les faces avant et arrière qui diffèrent très nettement. La poupe de la Ferrari 330 GT est notamment inédite avec y arrière un peu bulbeux et des petits feux en amandes positionnés horizontalement à chaque extrémité. Le petit coffre permet d'emmener avec soi quelques bagages et est agrémenté de la trappe à essence aussi esthétique qu'élégante. L'avant de la 330 GT change également les habitudes de la maison Ferrari, mais reprend en fait un exercice de style déjà employé sur la Ferrari Superfast 4 avec des blocs optiques composés de double phares de tailles différentes, les fameux "Chinese Eyes". Cela donne à aux premières Ferrari 330 GT une vraie personnalité différente et marquée. Cet avant a été diversement apprécié à sa présentation, et finalement dès 1965, Pininfarina redessine l'avant de la 330 GT avec deux phares plus conventionnels au catalogue Ferrari de l'époque. En véritable GT des années 60, les touches de chromes sont encore abondantes. Les fins pare-chocs notamment héritent de petites bananes. Pour permettre au V12 de respirer, les flancs avant de la 330 GT sont aérés avec de simples grilles sur les premières séries, puis de vraies ouies de requin sur les séries 2.

Elle était équipée du nouveau V12 4 litres type 209, doté d’un bloc moteur légèrement plus long que celui de la série 400 SA dont il est dérivé. Une des différences importantes entre série 1 et 2 est que la série 1 est équipée d'une boite 4 à over-drive, la série 2 d'une boite 5.

Au total, autour de 1 000 exemplaires ont été construits de 330 GT 2+2.

L'auto proposée est donc une 330 GT 2+2 série 2, avec les simples phares à l'avant. Elle a été livrée neuve aux Etats-Unis, ou elle vécu l'essentiel de sa vie avant d'être importée en allemagne en 2009.

L'auto a ainsi été livrée en Californie à un certain Docteur Bagley qui conservera la voiture jusqu'en 1970. La voiture est une des premières séries 2 et à ce titre elle a la particularité de conserver la planche de bord des series 1, nettement plus attractive que celle des séries 2 (emplacements des boutons de commandes différents, aérateurs chromés,...). Elle a également une option rare puisqu'équipée des appuies-têtes avants.

Le second propriétaire fera l'acquisition de la voiture en 1970 et parcourra 81 000 miles jusqu'au début des années 80 ou l'auto fut mise en storage. La voiture restera jusqu'en 2009 dans ces conditions sans être touchée ou restaurée. Elle sera acquise en 2009 par un collectionneur allemand qui entamera une restauration de l'auto (peinture, mécanique, ...).

L'auto sera ensuite achetée par un collectionneur anglais qui continuera sa restauration. En 2015, l'intérieur sera intégralement refait par un sellier anglais, O'Rourke Coachtrimmers, pour un montant de 25 000 GBP avant d'être acquise par l'actuel propriétaire.

La configuration de l'auto est concordante avec sa sortie d'usine, les numéros moteur / boite et configuration couleur étant les bons.

La voiture est en très bel état de présentation et de fonctionnement. La peinture est de belle qualité, les alignements sont très bons. L'intérieur refait récemment ne souffre d'aucune critiques.

En mécanique, la voiture fonctionne parfaitement. Le 12 cylindres s'ébroue facilement, les montées en régime sont franches et sans à-coups. La boite fonctionne bien et n'accroche pas.

Cette auto est visible dans nos locaux sur rendez-vous.

Reprise et financement possible.

Crédits photos Kevin von Campenhout pour Eleven Cars.

Find this original car listing at Classic Driver